Voici une nouvelle photo, que j'ai retrouvée en faisant un peu de rangement dans les nombreux répertoires photo du disque dur de mon ordinateur.

Je l'ai prise fin octobre. Je partais au travail, dans ma petite auto. Après une marche arrière totalement maîtrisée pour quitter la petite rampe d'accès du garage de ma maison, je vois un truc qui dépasse du vieux béton fissuré ; et ma myopie mal corrigée ne m'empêche pas d'identifier un petit champignon, tout seul au milieu de cette mer de béton. Il avait poussé sous ma voiture. Sa présence insolite à cet endroit rappelle instantanément à ma mémoire la chanson de Maxime Le Forestier : Comme un arbre dans la ville, Je suis né dans le béton, Coincé entre deux maisons, Sans abris sans domicile, Comme un arbre dans la ville. Un champignon dans la ville. Rien d'exceptionnel, j'en trouve régulièrement au milieu de l'herbe à vache qui colonise inexorablement les vieux restes de gazon du siècle dernier de mon petit jardin. Il aura suffi d'un trou dans le béton, d'un petit dépôt de terre sable et poussière pour que quelque chose y prenne vie. Un petit bonheur du jour, une photo pour le plaisir de saisir l’instant improbable.

Un coprin chevelu, m'a appris le réseau ; qui m'a aussi donné le règne (Fungi), la division (Basidiomycota), la classe (ça devient trop compliqué à retranscrire...), la sous-classe, l'ordre, la famille et le genre du solitaire. Solitaire éphémère, le soir même il n’en restait qu’un petit tas flétri.

 

Saint Priest - Sur le béton - Octobre 2014 mini